Le temps d’un rencontre est une tension entre l’invisible et le visible, une apparition, de ce que nous ne voyons pas dans la prise de vue. C’est une surface de papier en relation avec l’acétate transparent, qui se mélange avec la charge expressive propre de la photographie, pour voir apparaître l’invisible du premier regard, en suscitant le doute de l’acquis, du réel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.