J’ai choisi de travailler avec les maisons comme métaphores d’intimité, de refuge, d’abri, de rencontres et de rassemblements. Chacune d’elles a été revêtue par une photographie qui caractérise l’une des saisons avec ses couleurs et sa lumière particulière, comme étant symbole des cycles de la vie et de la continuité dans le temps. Les maisons sont éclairées de l’après-midi au soir, par l’arrière, laissant passer une lueur par les fenêtres et la porte, afin de recréer une ambiance d’intimité, de réconfort, comme à l’intérieur de nos foyers.

Je remercie la Société historique de la Côte-Nord pour m’avoir permis de m’inspirer de ses archives, ainsi que l’écrivaine Rita Mestokosho pour son poème.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.